Santa Eulària des Riu (Santa Eulalia del Río)

Santa Eulària des Riu est la plus grande station touristique dans le sud est d’Ibiza. C’est aussi le nom de la commune où elle se trouve, dont le territoire s’étend bien au delà de la station, sur une grande partie de la région est de l’île.

Si Santa Eulària est très marquée par le tourisme de ces dernières années, elle ne se réduit pas à un simple lieu de vacances : elle est habitée par de nombreux autochtones et existait déjà avant l’arrivée des touristes.

Le Puig de Missa

Cette colline est chargée d’histoire. À son sommet se dresse une église fortifiée typique d’Ibiza. Visible de loin, elle est entourée de quelques vieilles maisons et d’un petit cimetière. À quelques mètres de là se trouve le Museu d’Etnogràfia (Museo de Etnografía), où vous pourrez découvrir à quoi ressemblait autrefois la vie rurale de l’île.

Centre ville : le Passeig de s'Alamera

Les maisons qui sont au pied de la montagne sont les plus récentes. Le centre ville de Santa Eulària a le charme d’une petite ville tranquille. Les bâtiments sont assez serrés, mais comme ils ne comportent qu’un ou deux étages et que les rues sont plutôt larges, on ne s’y sent pas à l’étroit. L’activité se concentre dans deux petites rues, la Carrer de Sant Josep et la Carrer de Sant Vincent. On y trouve des boutiques et de nombreux bars, mais le quartier est malgré tout calme et paisible.

Le Passeig de s'Alamera est une longue place qui traverse la ville et va de la plage à la mairie. Elle est très joliment décorée de palmiers et de fontaines, au bord desquelles on peut voir quelques « fameliars ». Ce sont de petites créatures légendaires douées d’une très grande force de travail, mais aussi d’un appétit féroce.

En été, il y a souvent un marché sur cette place. Vous pourrez y acheter de l’artisanat d’art et des bijoux. Les alentours du Passeig de s’Alamera comptent de nombreux restaurants et cafés, ainsi que le musée d’art Sala Barrau.

Le long de la promenade, direction est

Une promenade longe toute la côte. Vous remarquerez à coup sûr le port de plaisance. Ici, pas de cargos ni de gros ferrys, mais une multitude de yachts de toutes tailles, dont certains très luxueux appartenant sans doute à des membres de le jet set. La promenade continue et conduit à plusieurs hôtels, plus imposants que ceux du centre et offrant de grands espaces verts.

À la fin de la promenade, une rue s’éloigne de la côte pour rejoindre le Palais des Congrès (Palau de Congressos d'Eivissa, Palacio de Congresos de Ibiza). Son architecture est très intéressante : elle reprend les caractéristiques des églises fortifiées traditionnelles de l’île, mais contrairement à celles ci, les parties supérieures du bâtiment sont pourvues de grandes ouvertures pour laisser entrer la lumière du jour. Derrière le Palais des Congrès s’étend une pinède.

Une rue latérale permet de rejoindre la côte et donne également accès à un sentier bien aménagé qui traverse le petit bois et conduit au sommet de la colline. Il débouche sur une petite place circulaire où s’offre un beau panorama sur la crique.

Le long de la promenade, direction ouest

Dans l’autre sens, la promenade longe la plage, mais elle est rapidement interrompue par l’embouchure d’une petite rivière. Ce n’est pas sans raison que la ville porte le nom de Santa Eulària « des Riu », qui signifie « rivière ». C’est ici que le Riu de Santa Eulària se jette dans la Méditerranée.

De petits bateaux sont amarrés dans l’embouchure. Un chemin longe la rivière jusqu’à un pont piéton qui vous permettra de traverser, mais si vous restez sur le chemin et continuez de remonter le cours d’eau, vous arriverez au Pont Vell, un vieux pont de pierre. C’est un des emblèmes de Santa Eulària. Aujourd’hui, seuls les piétons et les cyclistes ont l’autorisation de l’emprunter. Les automobilistes doivent prendre un des deux ponts un peu plus en amont.

Le Riu de Santa Eulària est le plus important cours d’eau de l’île, ce qui ne veut pas dire qu’il soit particulièrement grand, mais plutôt que les autres sont petits. Auparavant, c’était le seul à ne pas s’assécher en été, mais maintenant il subit le même sort que les autres. Il n’y a qu’en dessous du Pont Vell que le Riu n’est pas à sec pendant la saison chaude : on l’approvisionne en eau pour conserver la beauté du site.

L’arrière pays de Santa Eulària se compose surtout de terres agricoles. Très tôt dans l’histoire de l’île, les hommes ont su tirer profit de la présence de la petite rivière et ont développé un système d’irrigation. Autre avantage de cette vallée pour l’agriculture : le terrain est relativement plat. Sur les parcelles plus pentues, des terrasses ont jadis été aménagées.

Qui fréquente Santa Eulària des Riu ?

La plupart des gens que l’on rencontre à Santa Eulària sont là pour profiter pleinement de leurs vacances ou de leur retraite. Ils ont réussi leur vie et viennent maintenant goûter aux délices du repos et du soleil. Selon leur budget, leurs logements (chambres d’hôtel ou appartements) peuvent varier entre le bon standing et le grand luxe. Beaucoup d’Allemands se sont installés à Santa Eulària et ses environs. Certains y vivent de manière permanente, d’autres y passent au moins tout l’été. Tous ces vacanciers ne viennent pas chercher à Santa Eulària les nuits de fête à n’en plus finir, mais le repos et la détente. Et pour certains, sans doute aussi un quai où amarrer leur yacht.

Grâce à son Palais des Congrès, Santa Eulària attire aussi des hommes d’affaires et les participants des conférences. Pour résumer, vous rencontrerez dans la région toutes sortes de personnes très intéressantes.

En savoir plus sur les monuments de Santa Eulària

Plan_de_Situation:Santa_Eularia

(1) Puig de Missa (2) Rues commerciales (3) Passeig de s'Alamera (4) Palau de Congressos d'Eivissa (5) Système d’irrigation

eglise

Puig de Missa

cimetiere

L’entrée du cimetière

Palau_de_Congresso

Palau de Congresso

La_promenade_côtière

La promenade côtière

Pont Vell

Pont Vell