Le sud ouest

Le havre de paix des nantis

On pourrait croire, à première vue, qu’il n’y a pas grand chose d’intéressant dans le sud ouest d’Ibiza. C’est vrai que, comparée à d’autres coins de l’île, cette région est plutôt calme. De plus, il n’y a pas de grandes plages. Cependant, cette partie de l’île a elle aussi ses attraits et ses avantages : avec Sa Caleta, elle est un précieux témoignage de l’époque phénicienne ; elle dissimule aussi dans ses stations isolées les villas les plus somptueuses d’Ibiza.

Porroig

Porroig est connue pour être la presqu’île des millionnaires. On y accède depuis l’arrière pays, par une longue impasse qui offre, juste avant la station, une vue charmante sur une baie où sont généralement amarrés quelques bateaux. Depuis cette route, on ne voit pas grand chose de la station. Ce qui ne fait aucun doute, en revanche, c’est que les maisons qui se cachent derrière tous ces murs et ces haies sont très grandes et que les bouts de jardins qu’on peut apercevoir sont extrêmement bien entretenus.

Vista Alegre

Cette station se trouve à quelques kilomètres à peine de Porroig à vol d’oiseau. Mais il n’y a pas de route qui longe la côte, ce qui fait que Vista Allegre est assez isolée. À l’entrée, un gardien est chargé de s’assurer que personne ne viendra importuner les résidents pendant qu’ils profitent de leurs vacances. Pour atteindre Es Cubells, la station touristique suivante, il faut retourner dans les terres avant de revenir vers la côte.

Es Cubells

Cette station possède une église remarquable, malgré sa petite taille, ainsi que quelques boutiques. À côté de l’église, un monument a été érigé à la mémoire du moine François Palau y Quer, qui a vécu à Ibiza et sur l’îlot rocheux d’Es Vedra pendant six ans, après avoir été banni du continent en 1854. Il avait alors fondé un monastère, qui se trouve à quelques mètres à l’ouest de l’église.

La route qui va en direction de la mer est trompeuse : on a l’impression que ce n’est qu’une petite rue de village, mais elle est en fait très raide et s’étend sur plusieurs kilomètres le long de la côte abrupte. Les maisons de vacances qui la bordent sont plus grandes et luxueuses : c’est un des quartiers résidentiels d’Ibiza. En longeant cette côte, on atteint le Cap Llentrisca, qui n’est que roc et falaises, celles ci atteignant plus de 100 mètres de haut.

Explorer le Cap Llentrisca

Cette pointe rocheuse est un des coins les plus tranquilles de l’île. C’est surtout une destination pour les randonneurs un peu aventuriers. Le plus difficile, c’est de s’y rendre, car il ne faut pas rater le début du chemin, sur la route menant à Cala d’Hort (PMV-803-1). C’est une voie sans issue de cinq kilomètres. Il n’y a pas de places de parking, c’est peut être pour cela que cet endroit est si tranquille.

Le chemin de terre va jusqu’au bout de la pointe rocheuse, où la vue est très jolie. Mais faites attention ! Restez bien sur le chemin car les falaises sont à pic par ici. Dans l’ensemble, il n’y a rien de spectaculaire sur le Cap Llentrisca ; tout ce qu’il y a à voir, c’est cette côte abrupte et sa végétation méditerranéenne. Il y a tout de même un joli point de vue sur la petite crique de Cala Llentrisca, à un moment sur la gauche, quand on va en direction du cap. Il y a même un chemin de randonnée qui mène à la crique, mais il est lui aussi difficile à trouver.

Si vous choisissez de descendre jusqu’à Cala Llentrisca, vous aurez tout le loisir de vous reposer sur la plage après cette longue descente. Mais n’oubliez pas que le chemin du retour sera long et raide ! Un petit chemin qui longe la côte conduit tout au bout de quartier résidentiel d’Es Cubells. Si vous avez la chance de loger ici, vous pouvez aussi faire la randonnée dans l’autre sens.

Eglise

Église

Vue sur cap Llentrisca

Vue sur Cap Llentrisca

residencs

Résidences