Les plages à l’est de Sant Antoni

Cala Graciò, Cala Gracioneta et Cala Salada

Cala Gració

Accessible à pied depuis le centre ville de Sant Antoni, cette petite crique d’une centaine de mètres se blottit au creux des rochers. On oublie que la ville est toute proche. La plage de sable descend en pente douce dans la mer. Un petit snack se trouve sur la plage. Tout cela contribue à faire de Cala Gració une plage très populaire et donc pleine de monde en été.

Cala Gracioneta

Depuis Cala Gració, il suffit de longer la rive droite à la nage ou d’escalader un peu les rochers, et l’on découvre Cala Gracioneta. Cette crique ressemble à Cala Gració, mais en beaucoup plus petit. La plage ne fait que 20 mètres de long.

Cala Salada

La crique de Cala Salada est à 5 petits kilomètres de Sant Antoni. On y trouve deux plages, séparées par un éperon rocheux. La première, qui fait environ 100 mètres, est très facile à trouver. Elle possède un restaurant, quelques cabanes de pêcheurs et un petit parking. La seconde se situe à une centaine de mètres au nord.

Pour y accéder, il faut faire un grand détour par l’intérieur des terres. C’est peut être plus rapide d’y aller à la nage depuis la première plage, mais c’est aussi beaucoup plus dangereux. Il faut traverser une zone de baignade non surveillée. Nombreux sont ceux qui optent pour le petit chemin qui longe la côte, mais ce n’est pas pour rien qu’il y a des panneaux au début du sentier : c’est un itinéraire dangereux à cause des rochers. Il est donc plus recommandé de faire le détour par les terres, même si cela prend plus de temps.

Sur la première plage, le sable est fin mais souvent mélangé à un peu de graviers. Dans l’eau, en revanche, il n’y a presque que du sable, mais la plage descend très vite dans la mer. Une terrasse rocheuse naturelle prolonge la plage : c’est un endroit idéal pour prendre un bon bain de soleil.

La seconde plage a quelques avantages : le sable y est plus fin et la pente plus douce.

Il y a peu de constructions aux alentours de ces plages, si ce n’est une ou deux fincas. Elles sont restées très naturelles et ne sont pas prises d’assaut à des fins commerciales, contrairement à certaines autres plages de l’île. Elles sont en revanche très populaires auprès des autochtones et des vacanciers qui connaissent bien les secrets d’Ibiza ; il se peut qu’il y ait pas mal de monde. Et comme elles ne sont accessibles qu’en voiture, attendez vous à quelques problèmes de circulation.

Petit conseil : il n’y a pas de réseau sur la plage. Si vous souhaitez appeler un taxi, vous pouvez vous adresser au restaurant, dont les menus sont d’ailleurs très alléchants. Lisez attentivement les ardoises et n’hésitez pas à poser la question au serveur, vous verrez que vous pouvez aussi avoir de petits casse croûtes à des prix tout à fait convenables. Au nord de Cala Salada, la côte est abrupte et il n’y a plus de plages sur plusieurs kilomètres.

Suite de l’exploration : les plages du nord - Benirràs, Portinatx, Port de Sant Miquel et bien d’autres.

Cala Salada

Cala Salada