Constructions typiques et architecture

Fincas, tours et églises fortifiées

À l'extérieur des murs de la ville d'Ibiza, on trouve trois types de bâtiments d'époque : des fermes blanches et cubiques, des tours en pierre – sur la côte comme dans l'arrière-pays – et des églises qui servaient aussi de forteresses. Autrefois, ce paysage était également agrémenté de nombreux moulins à vent.

Les fincas

Ces fermes traditionnelles sont disséminées dans la campagne d'Ibiza. Elles se composent d'éléments cubiques d'un blanc éclatant. Leur toit plat est souvent utilisé comme terrasse. Les fenêtres sont traditionnellement petites et peu nombreuses, et il arrive parfois qu'elles n'aient pas de vitres.

Autrefois, chaque maison avait pour base un petit bâtiment cubique auquel on ajoutait des annexes, cubiques également, en fonction de l'aménagement souhaité. On pouvait donc adapter la taille de sa maison à celle de sa famille. On dit que l'architecture des fincas a inspiré et influencé certains grands noms du Bauhaus, comme Walter Gropius ou Le Corbusier.

De nos jours, les maisons construites à la campagne tiennent plus ou moins compte des formes et des couleurs traditionnelles des fincas et comportent plus de fenêtres.

Les tours de guet

Caractéristiques d'Ibiza, des tours de pierre se dressent le long des côtes aux endroits les plus exposés, mais également dans l'arrière-pays. Dans le temps, elles assuraient la sécurité de la population en cas d'attaques de pirates : utilisées pour observer les bateaux en approche, elles permettaient également de donner le signal d'alarme et de le faire passer de tour en tour si des bateaux ennemis étaient repérés, afin que tous les habitants de l'île en soient rapidement avertis. Si les assaillants se faisaient vraiment menaçants, le peuple pouvait aussi venir se réfugier dans ces tours. Elles sont toutes construites plus ou moins de la même façon : plan circulaire, hauteur approximative de 8 à 15 mètres, pierre calcaire (roche omniprésente sur l'île), murailles non crépies. En raison de leur rôle défensif, elles ne disposent d'aucune fenêtre, ou seulement de toutes petites meurtrières à barreaux. Leurs portes sont massives et parfois uniquement accessibles à l'aide d'une échelle. Les plates-formes d'observation se trouvent tout en haut des tours.

Voici quelques exemples de tours de guet : la Torre des Savinar au sud-ouest de l'île, la Torre de Balafia dans l'arrière-pays et la Torre de sa Sal Rossa près des salines.

Les églises fortifiées

Autre particularité architecturale d'Ibiza : les églises fortifiées. Les églises de l'île n'étaient pas que des maisons de Dieu, à l'époque, mais également des forteresses. En cas d'attaques de pirates, la population pouvait s'y réfugier et se défendre. C'est pourquoi leur architecture présente souvent à la fois les caractéristiques des églises et des forteresses. À l'extérieur, les murs sont blanchis à la chaux et peu décorés. Généralement, les cloches sont suspendues au‑dessus la façade principale. Le porche, appelé porxada, devant la porte d'entrée, est également typique de l'île. L'église de Sant Antoni est un exemple particulièrement frappant d'église fortifiée : elle n'a pratiquement pas de fenêtres et des canons étaient installés sur son toit pour la défendre.

Les moulins à vent

À certains endroits, on peut encore voir des moulins à vent, autrefois très importants. Certains sont tout simples mais d'autres, comme celui d'Antoni, sont beaucoup plus impressionnants de par leur taille et leur architecture.

L'Île d'Ibiza

Tour Guet

Tour de guet typique

Eglise fortifiee

Église fortifiée à Santa Agnes